Perdre une habitude : l’astuce de judoka qui peut tout changer

by Axel

comment perdre une mauvaise habitudeBeaucoup de gens se fixent comme objectif de perdre une habitude, souvent mauvaise, qui leur est néfaste.

Mais peu y parviennent. Et vous allez comprendre pourquoi dans cet article.

Après avoir lu ce qui suit, vous saurez précisément sur quoi concentrer vos efforts pour changer une habitude.

Et vous allez voir qu’au final, ça ne demande pas tant d’efforts que ça…

Souvent, on fournit beaucoup d’efforts, mais au mauvais endroit. Ce qui fait qu’on s’épuise et que l’habitude revient… Encore plus intense qu’avant.

C’est ce qui se passe pour beaucoup de personnes qui par exemple désirent arrêter de fumer. Si elle n’ont pas beaucoup de volonté, elles n’arriveront pas à tenir le rythme. Et se mettront à fumer encore plus qu’avant.

L’astuce que vous allez découvrir juste en-dessous présente justement l’intérêt de ne pas être trop gourmande en volonté.

Comme au judo, les meilleurs ne sont pas ceux qui ont la plus grande force. Ce sont ceux qui savent utiliser la force de leur adversaire à leur avantage.

Probablement qu’à l’heure où vous lisez ces lignes, vous avez une habitude à perdre. Une habitude qui vous pourrit la vie. Ou bien qui va vous la pourrir dans un futur plus ou moins lointain.

Seulement voilà :

Vous avez un mal de chien à vous défaire de cette habitude

Vous avez essayé plusieurs méthodes… qui pour la plupart se sont révélées infructueuses.

Vous avez essayé de mettre toute votre volonté à contribution mais ça n’a pas suffit. Vous avez craqué. Et cette fichue habitude est de retour.

L’astuce dont je vais vous parler juste en-dessous m’a permis de perdre sans trop d’efforts une sale habitude qui ne voulait pas me lâcher depuis 2 bonnes années :

L’habitude de la boîte mail :

Il n’y a pas si longtemps, je regardais mes mails un nombre incalculable de fois par jour. C’était d’autant plus facile que je pouvais y accéder aussi bien à partir de mon ordinateur que de mon smartphone.

Je savais que c’était toxique, pourtant je continuais. Un petit checking par-ci, un petit checking par-là. C’était devenu une vraie drogue, comme une cigarette qu’on fume à tout moment de la journée.

Et un beau jour, alors que je lisais un bouquin sur les habitudes, j’ai trouvé un truc qui a radicalement changé ma façon de voir les choses. Et j’ai appliqué cette petite astuce aussitôt.

Je continuais à sortir machinalement mon smartphone, sauf qu’au lieu d’aller checker ma boîte mail, je faisais autre chose de plus profitable :

J’allais dans le bloc note et je notais une idée d’article pour le blog, ou bien un problème de ma vie quotidienne que je voulais résoudre.

accoutumance

Je pouvais aussi réfléchir sur un problème particulier (que j’avais noté auparavant dans mon bloc note) et m’efforcer de trouver une solution.

Tout ce temps auparavant perdu à consulter nerveusement mes mails était mis à profit. J’étais passé d’un résultat négatif à un résultat positif. J’étais passé d’émotions négatives (stress, sentiment de dépendance) à émotions positives (création, épanouissement).

Quel est le secret derrière tout ça ?

Quelle est cette astuce si efficace ? Peut-être avez-vous saisi la clé :

Ne pas se focaliser sur le déclencheur, mais sur ce qui vient après.

C’est très difficile de lutter contre le déclencheur, alors autant lui céder. Par contre il est très facile de remplacer l’action néfaste qui suit par une autre action, plus positive.

Quelques exemples :

Si vous sortez trop souvent votre smartphone pour aller sur Facebook : quand vous prenez votre smartphone ne vous rendez pas sur Facebook mais sur votre navigateur web pour lire un article de blog enrichissant.

chasser un tic

Si vous êtes accro à la cigarette : au lieu de prendre une cigarette prenez par exemple un stylo ou un truc que vous pouvez mettre dans votre bouche (les mauvaises habitudes sont souvent liées à des gestes, pour le smartphone c’est le geste de sortir son smartphone, pour la clope c’est le geste par lequel on porte la cigarette à notre bouche).

• Idem pour le régime : vous n’allez pas vous couper de toute alimentation. Quand vous avez faim, vous allez manger quelque chose, mais pas un truc qui fait grossir. Au lieu de grignoter des biscuits ou de prendre des choses grasses, remplacez ces saloperies par des légumes frais ou des fruits. Même si a priori ils nous attirent moins, ils sont bien plus efficaces pour couper la faim et bien plus bénéfiques sur notre humeur qui va suivre le repas.

Vous n’allez pas essayer d’aller contre la force de l’autre, mais vous allez utiliser sa force pour la retourner contre lui. Vous allez l’utiliser à votre avantage.

Faites le test dès aujourd’hui. Vous constaterez que perdre une habitude n’est pas aussi difficile que cela. Ou plutôt devrais-je écrire TRANSFORMER une habitude n’est pas aussi difficile que cela.

Vous avez une mauvaise habitude à perdre ?

  1. Identifiez le déclencheur lié à l’habitude (sortir votre paquet de clope ou faire le geste qui amène la clope vers la bouche, sortir quelque chose du frigo, sortir votre smartphone de votre poche, etc…)
  2. Trouvez une action bénéfique pour remplacer l’action néfaste

Après quelques jours d’application, vous serez fier de vous et vous sentirez bien plus épanoui.

Vous entreprenez votre démarche pour aborder la vie avec plus de sérénité.

Pour que vous puissiez dire adieu au stress et à l’anxiété, pour accueillir une vie plus simple et un quotidien qui vous convient au mieux, je vous invite à prendre quelques instants pour répondre à ces questions

Le but, c’est de vous offrir la possibilité d’évaluer, à cet instant, la perception que vous avez de vous-même
Et de vous améliorer par la suite.

C’est votre démarche, pour que vous puissiez enfin être :

  • Bien dans votre corps
  • Bien dans votre tête
  • Bien dans votre quotidien

C’est tout simple : vous cliquez sur les cases qui vous correspondent le plus, et vous découvrez les points que vous devez travailler pour vivre un quotidien pour serein.

Tout est là :

Votre projet sérénité

Une fois que vous saurez par où commencer, vous pourrez passer à l’action pour de bon…

C’est vous que vous laissez parler, avec sincérité, et avec votre intention de vous améliorer.
Votre vie n’est pas en jeu, et cette proposition va très certainement vous surprendre dans le bon sens du terme.

Et parce que la vie est un jeu sérieux, nous vous mettons au défi de vous installer dans cette démarche !

 

Charles