Header Image - Votre projet sérénité

Crise existentielle : comment bien se reprendre en main ?

crise existentielle femmeDans les lignes qui suivent, vous allez apprendre à voir la vie sous un nouvel angle.

Vous allez pouvoir vous rapprocher de vos objectifs en terme d’épanouissement personnel.

Vous allez avoir entre les mains des précisions précieuses sur cette crise existentielle que vous traversez.

Ensemble, nous allons travailler pour vous offrir la possibilité de :

  • prendre confiance en vous
  • retrouver l’estime de soi
  • vous redécouvrir
  • avoir une attitude positive face aux événements de la vie
  • mieux vous épanouir dans votre quotidien

Vous vous sentez surmené ?

Vous perdez pied dans votre vie ? Dans votre quotidien ?

Vous avez parfois l’impression de perdre le goût de la vie ?

Vous êtes submergé d’un flot incessant de questions ? Et il vous arrive même de remettre en cause l’intégralité de votre existence ?

Votre soupape est prête à lâcher, mais vous avez la ferme intention de vous ressaisir !

Et vous amorcez un travail sur vous-même. Vous recherchez donc des solutions pour y remédier :

Vos recherches vous conduisent vers différents sites internet. Vers certaines philosophies associées aux valeurs de bien être ou de zen attitude.

Vous avez testé des techniques de méditation ou de yoga, mais elles s’avèrent insuffisantes…

Elles ne vous conviennent peut être tout simplement pas. Ou bien vous sentez que vous n’êtes pas suffisamment guidé dans vos démarches de développement personnel.

Ça n’a pas toujours été facile pour moi non plus :

Tout comme vous, à différents moments de ma vie, je me suis retrouvé face à moi-même. Démotivé, j’étais comme aspiré dans une spirale négative qui jamais n’aurait trouvé sa fin.

C’est toute mon existence qui fut remise en cause !

crise existentielle dépression

J’avais un regard négatif de moi, une perte d’estime et une perte de confiance en moi. Je n’avais pas la force d’investir mes projets.

Jamais je n’étais présent à ce que je faisais. Je n’étais pas en capacité d’accueillir le moment présent. Tourmenté par mon passé et un futur irréalisable. Pourquoi ? Car l’instant présent m’était angoissant.

Je me suis focalisé sur des questions existentielles, qui par l’obsession, étaient un obstacle à mon épanouissement et à mon essor personnel.

Et puis j’ai eu un déclic :

Une rencontre inattendue (difficile a accepter quand on veut tout maitriser !)

Grâce à cette personne j’ai vu les choses différemment. J’ai lâché prise. J’ai trouvé des ressources en moi.

Le changement positif personnel a été progressif. Par l’acceptation des événements.

Je rédige cet article pour aider les personnes qui, comme moi auparavant, se retrouvent dans une situation dont ils veulent se défaire.

Je vais partager avec vous une vision positive et méthodique, pour retrouver de l’ordre, de l’harmonie et de l’enthousiasme.

Où trouver la force de changer une situation existentielle ?

Comment prendre le recul nécessaire sur soi ?

Dans une situation telle que vous traversez, il est difficile de changer radicalement du jour au lendemain.

Nous parlons bel et bien d’un travail sur soi conséquent qui, avec la bonne attitude, peut prendre des tournures inattendues (dans le bon sens du terme bien sûr).

Ce travail sur soi, une fois amorcé, aura des répercussions bénéfiques. Ces répercussions ne seront peut-être pas décelables dans l’immédiat. Mais elles seront belles et bien présentes.

Sachez une chose : vous avez en vous-même une infinie possibilité et un potentiel que seule votre volonté décidera d’exprimer.

La première force à ne pas négliger réside dans votre désir de changer

N’essayez pas de rationaliser ce désir. Il y a mille et une raisons de changer de toute manière. Et cela est dû aux lois du temps et de l’évolution.

Vous aspirez à meilleur pour vous. Et le meilleur de vous, n’est-ce pas une raison suffisante pour changer ?

Inspirez-vous seulement de votre désir de changer, et non pas de causes négatives qui vous poussent à vouloir changer.

Vous n’aurez plus aucune excuse pour ne pas vouloir changer. Bannissez la fatalité.

La deuxième force pour surmonter cette crise repose sur votre capacité à relativiser

Quel que soit le moment que vous endurez, dites-vous bien une chose :

“Ce soir, je serai dans mon lit pour dormir et demain sera un jour meilleur.”

Il est impossible que vous puissiez traverser la pire des situations. Car dans ce vaste monde, il y a toujours plus malheureux que soi.

Ayez ceci en tête :

Peut être que depuis le début votre capacité de jugement et de perception du monde et de votre personne est faussée.

La réalité n’est pas toujours telle qu’on croit ou telle qu’on la voit.

Dans son célèbre tableau, Magritte a peint une pomme sous laquelle est inscrite la phrase suivante “Ceci n’est pas une pomme”.

crise du milieu de vie

Le message certainement le plus fort est de ne pas prendre pour vrais les données de nos sens et les préjugés formés par l’habitude.

Magritte met en évidence la difficulté des hommes à changer leurs conceptions des choses, leurs résistances au changement, l’emprise des idées reçues.

À vous de choisir d’être heureux

Le changement entrepris ne repose pas sur la quête de son idéal, mais sur l’acceptation de soi-même et de son désir d’exister.

Il y a toujours pire que soi. La preuve en est vous avez la capacité de pouvoir entreprendre un travail existentiel dont vous êtes force par votre existence même !

Le premier point essentiel à retenir, c’est que vous possédez un potentiel infini. Des ressources inhérentes à votre existence qui ne demandent qu’à être exploitées !

Il y a autant de négatif que de positif à somatiser, à vous de choisir !

Vous vous êtes probablement posé à plusieurs reprises les questions suivantes :

Comment m’épanouir dans mon quotidien ? Comment accepter la routine ?

Vous êtes un être d’exception

L’idée n’est pas de vous faire croire qu’il est possible de rendre son quotidien exceptionnel, vous ne me croiriez pas.

L’idée est de vous en convaincre !

Pourquoi serait-ce impossible, alors que votre existence est un fait exceptionnel ?

Si vous souhaitez rendre votre quotidien exceptionnel, il faut commencer par accepter que votre existence le soit.

Vous pensez certainement que ce que je vous raconte est illusoire. Qu’il est impensable de penser que vous êtes exceptionnel. Que vous êtes ici un point c’est tout. Avec une montagne de problèmes à résoudre, au travail, à la maison…

Alors dans ce cas-là, dîtes moi la probabilité pour que vous soyez ici et maintenant.

crise existentielle psychologie

Quelle est la probabilité pour que vos parents se soient rencontrés à tel moment et à tel endroit, parmi 6 milliards d’individus ?

Quelle est la probabilité pour qu’un certain spermatozoïde parmi quelques millions rencontre l’ovule qui vous a permis d’être ?

Donc vous êtes exceptionnel.

Ne plus voir son quotidien comme une routine

Vous êtes exceptionnel et vous évoluez dans un quotidien qu’il faut modeler par vos choix : le choix d’accepter le positif.

Pour cela, acceptez de faire une pause dans votre journée !

Une solution efficace est de vous recentrer sur vous-même, votre corporalité, dans l’instant présent. Un moyen d’accès simple est la respiration.

Aussi ne soyez plus cartésien. Ayez une pensée phénoménologique.

Laissez venir à vous les phénomènes de la vie, les sensations, les énergies. Accueillez et acceptez, sans aucune interprétation ni jugement les phénomènes de la vie.

Il s’agit bel et bien d’écouter son corps et son esprit, son environnement. Concentrez-vous sur la simplicité de la vie !

Prenons un exemple :

« Je me lève de mauvaise humeur car j’ai passé un mauvaise nuit, les idées noires à cause des factures à payer, de la mauvaise ambiance au travail et parce que mon fils à de la fièvre. Je suis mal réveillé, ronchon et aigri, je fais tout de travers, comme ces derniers mois d’ailleurs. Je suis habillé mais en finissant de me brosser les dents je fais une tâche de dentifrice sur ma chemise, la seule à être repassée… Je sors je chez moi, après trois pas, je marche en plein dans le caca… Ma journée est très mal engagée et tout me tombe sur la tête. »

Et si dès le lever j’avais décidé d’être content ? Et si je m’étais dit qu’en marchant dans le caca avec le pied gauche portait chance ?

Et si tout simplement j’avais accepté avec enthousiasme le début de cette nouvelle journée ?

Vous comprenez… le choix de voir les choses en bien vous appartient à vous seul et cela change énormément de choses.

En adoptant cet état d’esprit positif et enthousiaste votre comprendrez que la routine est un non-sens. Car un être exceptionnel traverse le temps par sa présence d’esprit d’exception.

Comment se sentir bien par la respiration

se sentir bien au quotidienÀ la fin ce cet article, vous saurez comment vous sentir bien simplement en respirant.

Ça peut vous paraître absurde, mais la respiration est un moyen de détente très efficace.

Au fil de cette lecture vous allez prendre conscience que la respiration est un outil remarquable qui possède de nombreux bienfaits.

Peut-être traversez-vous une période stressante… ?

Vous vous sentez oppressé… ? Vous étouffez dans votre quotidien… ? Votre quotidien vous empêche de faire une pause… ?

Et du coup, vous cherchez une solution simple et efficace. Une technique vous permettant de vous ressourcer, sans que ça ne vous prenne un temps considérable.

Mais peut-être que vos recherches vous conduisent vers des méthodes coûteuses ou qui prennent trop de temps…

Vous allez prendre conscience de la richesse apportée par la respiration. Une richesse sur laquelle vous pourrez compter au quotidien pour vous sentir plus heureux.

Se sentir à l’aise : ne sous-estimez pas la puissance de la respiration

Je me souviens du moment où j’étais sur le point de passer le permis de conduire. J’étais très stressé. J’avais chaud. Mes jambes tremblaient et mon cœur s’accélérait.

Mais heureusement ma copine était là pour me réconforter. Pour m’accompagner avant de monter dans la voiture. Pour m’aider à me calmer elle me disait : « Relax, tout va bien se passer ! Respire un bon coup ! ». Et sur le moment, je me suis détendu. Et j’ai eu mon permis du premier coup.

C’est en se remémorant cet instant que j’ai compris que respirer pouvait m’apporter de la détente et énormément d’autres choses.

J’ai décidé d’écrire cet article parce que bien souvent on oublie ce que la respiration a de bon.

On en oublie presque son existence. Sans même que vous ne vous en rendiez compte, vos problèmes quotidiens ont un impact direct sur votre respiration :

Elle est incomplète, saccadée, bloquée… Vous respirez mal. Ça n’est pas volontaire et vous n’êtes le pas seul dans ce cas puisque 95% des personnes ne respirent pas correctement.

La respiration, une fonction vitale pour le bien-être

Vous rencontrez un stress récurent ? Un stress qui vous empêche de vous sentir pleinement épanoui… Un stress qui rend impossible un bonheur au jour le jour…

Saviez-vous que le stress agit sur votre respiration ? Celle-ci devient devient plus saccadée. Plus incomplète et irrégulière.

Vous voyagez à la montagne, vous avez du mal à respirer. Vous êtes sur le point de vivre un événement palpitant ? Vivre des sensations fortes ?

Votre respiration s’adapte suivant vos émotions, vos besoins et votre environnement. L’effort pendant le sport en est un parfait exemple.

Cette respiration est à la base de votre vie. Elle est à la base de toute vie. Tout organisme vivant respire.

D’un point de vue purement scientifique, la respiration est un processus physiologique permettant d’approvisionner l’organisme en oxygène. Et de le libérer du dioxyde de carbone.

L’inspiration et l’expiration sont contrôlées par le système nerveux autonome (c’est donc une fonction inconsciente) et s’adaptent aux besoins de l’organisme, suivant son effort. C’est pourquoi on n’y fait même pas attention.

Pourtant, elle est indispensable à votre existence. Elle accompagne tous nos états d’âmes, qu’ils soient négatifs ou positifs.

tranquillité

Ce n’est pas pour rien que la respiration est la capacité physiologique fondatrice de la plupart des techniques méditatives, du yoga, de la relaxation…

Eh oui ! Une respiration naturelle apporte détente, harmonie et bien-être. La sensation de bien-être a des répercussions sur l’ensemble de votre santé.

Les scientifiques de l’Université de Californie ont constaté que la manière dont on respire a un impact non négligeable sur notre santé physique et psychologique.

Prendre conscience de sa respiration

Le fait que la respiration soit un processus inconscient, en prendre conscience sur le moment requiert de la concentration.

Cette prise de conscience a un effet ultra bénéfique. Elle vous ramène à vous, en occultant toutes pensées, par l’effort de concentration.

Accorder de l’attention à sa respiration, c’est être en présence du présent. C’est s’accorder une pause et être à l’écoute de son corps.

Cela peut être un exercice court ou long. Tout dépend de vos facultés pour vous concentrer (il est toujours difficile au début de lâcher prise), mais aussi du contexte.

Peu importe la durée, seul l’effort compte pour se sentir bien

Un effort positif puisqu’il apporte bénéfice.

En respirant : « Je suis chez moi, je suis arrivé. Il n’y a qu’ici et maintenant. Bien solide, vraiment libre, je prends refuge en moi-même. » Un moine vietnamien.

Si vous n’avez pas souvent l’occasion d’apprécier votre respiration, vous allez être surpris de constater que cet effort de concentration va vous procurer de nouvelles sensations qui vous sont propres.

Et cela permet une chose : se réapproprier son corps sous un angle nouveau ! Afin de se sentir bien dans son corps… et dans sa tête.

En respirant : « Les sensations vont et viennent, comme des vagues sur la mer par grand vent. La respiration consciente ancre mon bateau à son port » Un moine vietnamien.

Une nouvelle respiration, un souffle sacré

Si vous respirez avec le haut du corps, ce qu’on appelle une respiration thoracique, alors il est logique que vous soyez sujet à de l’anxiété.

Cette respiration n’est PAS naturelle ! Sachez qu’il est possible de rééduquer sa respiration. C’est d’ailleurs ce que je vous recommande. Car c’est simple et accessible.

Tout nouveau-né arrive au monde en respirant avec l’abdomen. Un bébé vient au monde sans avoir été soumis à un environnement potentiellement agressif.

Progressivement en grandissant et vers l’âge adulte, soumis aux diverses pressions, cet individu adopte une respiration plus haute, une respiration thoracique.

Rapide, haletante (même sans effort physique), une respiration thoracique peut déclencher une violente attaque d’anxiété. Elle nous rend plus sensibles aux agressions et tentations extérieures. D’où une potentielle irritabilité.

Saviez-vous que vous n’utilisez que 30% de la capacité totale de vos poumons ! Pour moi, et peut-être pour vous, cela se traduit par une forme d’oppression constante au niveau de la poitrine.

Comment se réapproprier sa respiration?

Ma formation de sophrologie m’a permis de retrouver une respiration plus basse, plus abdominale. C’est la respiration diaphragmatique.

Cette respiration plus lente et plus profonde apporte calme, sérénité et se diffuse harmonieusement dans tout le corps.

Une respiration lente et profonde fait jouer le diaphragme qui fait sortir et rentrer l’abdomen avec le va-et-vient du souffle jusqu’au fond des poumons. La tension du corps se relâche un peu plus à chaque expiration.

bien-être relaxation

se détendre

Une respiration lente et profonde est un moyen d’accès vers votre intérieur

Vous avez deux ou trois minutes devant vous ? C’est idéal pour commencer !

Prenez une posture assise de confort : le dos droit, les muscles qui ne sont pas nécessaire au maintien de la position sont relâchés. Les pieds sont bien ancrés au sol.

Placez une main, à plat, au niveau de l’ombilic (le nombril).

Commencez à vous concentrer exclusivement sur le mouvement de votre respiration. L’important, sans se forcer, est de voir votre main monter et descendre au gré de votre respiration abdominale.

Puis respirez de plus en plus profondément :

Inspirez par le nez en comptant jusqu’à 8 et expirez en comptant jusqu’à 16. Le but est d’utiliser la capacité totale de vos poumons. Répétez l’exercice 5 fois.

Enfin maintenant relax, détendu, profitez quelques instants.

Vous pouvez répéter l’exercice chaque jour, le matin de préférence, ou pendant des moments anxiogènes, pendant les transports (adaptez votre posture et vos temps d’inspiration et d’expiration en fonction du contexte et de vos capacités).