Écriture : comment poser des mots sur des maux ?

écriturePourquoi écrire ?

Écrire peut-il me libérer d’un poids ?

Quelle est la démarche optimale pour se mettre à écrire ?

Il y a des choses qu’on peut garder tout au fond de nous…

Des choses qui nous bloquent tout le quotidien…

Et bien souvent, on a du mal à les regarder en face.

On cherche sans cesse à esquiver ces choses.
On se complique la vie à faire des détours pour ne pas s’y confronter.

Il y a aussi cette fibre artistique qu’on ne sait pas vraiment comment exprimer.
Une fibre qui conditionne largement la manière d’être dans sa vie.

C’est exprimer sa sensibilité au monde.
C’est exprimer spontanément ce qu’on est et en symbiose avec ses valeurs.

C’est pouvoir trouver un espace qui l’espace d’un moment change la physionomie du quotidien, par prise de conscience.

Parce que je me regarde comme je suis, en toute transparence.

Vous cherchez peut-être à créer un tel espace pour :

  • vous libérer du poids des choses qui ne sont pas faciles à assimiler
  • changer le regard que vous portez sur vous

Dans les lignes qui suivent, vous allez découvrir un moyen de réunir ces conditions dans un espace très précis :

Dans l’espace de l’écriture.

Vous allez pouvoir comprendre les bienfaits de l’écriture, et pouvoir vous donner la direction pour produire un rapport intime presque littéralement littéraire.

Vous allez avoir entre les mains des indications sur :

  • pourquoi écrire
  • quoi écrire
  • écrire avec quelle démarche
  • se découvrir avec un rapport à l’écriture
  • comment créer un espace temps d’écriture
  • les belles surprises que cette démarche peut vous apporter

Et si je posais des mots ?

Écrire ça commence par un mot.
Et des fois, un seul mot peut suffire.

D’un seul mot peut découler une phrase, puis un paragraphe et ainsi de suite.

L’important, c’est qu’un mot, une phrase, un paragraphe prenne sens pour vous.
Parce que ce sont vos mots à vous.

L’écriture est accessible à tous, à partir du moment où ce qu’on écrit à du sens pour soi.

L’écriture est un moyen ultra efficace de se découvrir et de lâcher prise.

Une petite anecdote :

Quand je travaillais encore en tant qu’éducateur spécialisé, j’avais en charge un enfant traversant un moment très compliqué.

Un soir plus particulièrement, il était envahi d’un mal-être dont il ne pouvait se libérer. Après trois-quatre heures de crise, je lui propose d’écrire. 

Il a écrit une lettre pour sa maman, et il a pu poser des mots qu’il n’avait pu exprimer auparavant. Et il a écrit un texte « pour ses problèmes », pour ses craintes et ses angoisses. Il était tout content lorsqu’avec lui nous avons brûlé tout ces problèmes inscrits sur cette feuille.

Comme quoi cette démarche d’écriture est accessible à tous, et l’est à vous-aussi. Cet enfant avait 8 ans.

Écrire, une démarche pleine de surprises

La page blanche peut être très intimidante…
Et pourtant…

Beaucoup de bonnes surprises peuvent survenir une fois qu’on dépose un premier mot.

La clé, c’est de ne pas se prendre la tête pour commencer.

Chacun a son propre rapport à l’écriture.

Et généralement, on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre.

Et ça, c’est bien !
Parce que ça ouvre un espace qui peut permettre de vous découvrir.

Surtout lorsque on se retrouve confronté, dans une période qui n’est pas facile, à un mur, et sans solution.

Ça permet de faire le point.
Et de prendre conscience de certaines choses que jusqu’ici on n’aurait pas vu.

Et mieux que ça :
Ça peut permettre d’exprimer une fibre artistique qui sommeille en vous.

Et ce n’est qu’un début…

Alors pour commencer, l’idée c’est d’écrire tout ce qui vous passe par la tête.

On peut commencer comme ça :

« Je suis un tel, et voilà ce que je vis… »

ou

« Aujourd’hui, j’ai vécu ceci ou cela, et ça me fais penser à ceci… »

Peu importe la résultante de ces écrits.
C’est simplement pour mettre les conditions d’un espace où on peut marquer les choses qu’on ressent en toute transparence.

Pas de censure
Car si l’envie vous en dit, vous pouvez le partager, ou vous en débarrasser.

Vous pouvez aussi coucher sur papier toutes les idées qui vous prennent la tête.

Ensuite, votre rapport à l’écriture va s’installer le plus naturellement.

Et vous allez pouvoir approfondir votre démarche.

C’est très pratique pratique pour se retrouver.
Ça ne remplace pas un analyse, mais presque

Vous pourrez ensuite aussi choisir des sujets qui vous tiennent à coeur.

Ce qui est bien, c’est aussi de tenir un petit journal.
Écrire un mot ou une phrase par jour.
C’est toujours mieux que de le faire sur les réseaux sociaux.

La démarche est d’autant plus bénéfique qu’elle est totalement vôtre.
Après libre à vous d’en faire ce que vous voulez.

Un bon exercice d’écriture pour soi, ça peut-être un portrait chinois :

« Si j’étais un animal je serais… »

Si j’étais une couleur je serais… »

Etc…

La force des mots :

La langue française met à notre disposition d’innombrables mots pour nous exprimer.
Et l’écriture permet d’utiliser cette richesse.

Il serait dommage de ne pas l’utiliser, car il s’agit d’un fort vecteur pour développer son bien-être.

Je m’efforce d’écrire chaque jour.

Écrire et partager des articles me permet de maintenir cette pratique énormément bénéfique.

Mais j’écris aussi pour moi.

C’est une démarche qui me permet de développer sans cesse des prises de conscience, sur mon histoire, sur les ajustement que j’ai à faire

Pour maintenir tous mes agissements, dans le but de me conforter dans la liberté que je me permets d’avoir.

Cette démarche d’écriture permet de mettre en perspective, de manière transparente, la sensibilité que vous pouvez avoir.

Et sans jamais la réprimer…

Elle a aussi le bénéfice d’enclencher d’autres démarches, d’autres espaces qui peuvent vous permettent d’accéder à une vie plus épanouissante.

L’écriture c’est pouvoir faire une pause pour mettre en place naturellement d’autres stratégies et d’autres démarche pour vous affirmer tel que vous êtes vraiment.

Si l’écriture est une manière d’expression, comme il en existe d’autres (danse, sport, peinture…), qui vous est accessible.

Les petites astuces citées plus haut m’ont largement aidé à passer le pas.

Vous entreprenez votre démarche pour aborder la vie avec plus de sérénité.

Pour que vous puissiez dire adieu au stress et à l’anxiété, pour accueillir une vie plus simple et un quotidien qui vous convient au mieux, je vous invite à prendre quelques instants pour répondre à ces questions

Le but, c’est de vous offrir la possibilité d’évaluer, à cet instant, la perception que vous avez de vous-même
Et de vous améliorer par la suite.

C’est votre démarche, pour que vous puissiez enfin être :

  • Bien dans votre corps
  • Bien dans votre tête
  • Bien dans votre quotidien

C’est tout simple : vous cliquez sur les cases qui vous correspondent le plus, et vous découvrez les points que vous devez travailler pour vivre un quotidien pour serein.

Tout est là :

Votre projet sérénité

Une fois que vous saurez par où commencer, vous pourrez passer à l’action pour de bon…

C’est vous que vous laissez parler, avec sincérité, et avec votre intention de vous améliorer.
Votre vie n’est pas en jeu, et cette proposition va très certainement vous surprendre dans le bon sens du terme.

Et parce que la vie est un jeu sérieux, nous vous mettons au défi de vous installer dans cette démarche !

 

Charles