Header Image - Votre projet sérénité

Daily Archives

One Article

Corps et esprit : comment et pourquoi en prendre soin ?

corps et esprit se relaxerComment prendre soin de son corps ?

Comment avoir un esprit clair ?

Quelle relation existe entre le corps et l’esprit ?

Pourquoi et comment il est nécessaire d’être à l’écoute de son corps et de son esprit ?

Il n’est pas toujours aisé et accessible de trouver l’harmonie.

Cette quête d’harmonie peut pourtant être facilitée par un déclic, une prise de conscience.

Et peut-être que vous commencez à avoir cette prise de conscience.
Que vous aspirez à ce qu’il y a de plus essentiel pour vous.

Cet article peut vous conforter dans cette démarche légitime vers un retour aux sources.

Qu’y a-t-il de plus important que votre santé, d’un point de vue physique ou mental ?

La recherche de l’épanouissement est tout à fait évidente et naturelle.

Alors si vous en avez assez de vous faire du mouron, si vous en avez assez d’alterner des pépins physiques et mentaux, et surtout si vous recherchez un équilibre de vie, cet article est fait pour vous.

Grâce à ce que vous allez découvrir ici, vous allez pouvoir :

  • Prendre conscience ou stimuler votre prise de conscience de la nécessité d’écoute de votre esprit et de votre corps.
  • Stimuler votre motivation pour mettre en place des stratégies pour prendre soin de votre esprit et de votre corps.
  • Poser un nouveau regard sur la vie, découvrir d’autre facettes de vous même, dans le seul but d’acquérir un équilibre de vie qui vous convient.

Un corps sain, un esprit sain ?

« Mens sana in copore sano » est une expression latine ancienne qui en dit long :
Un esprit sain dans un corps sain.

Cette expression est même devenue un slogan publicitaire vantant les produits d’un équipementier sportif.

Pourtant, cette expression n’est pas synonyme de performance sportive, mais synonyme de bien-être.

Ça pose deux choses essentielles dont il se peut que vous ayez besoin :

  • La conscience de prendre soin de son corps associée à l’équilibre psychique. Il peut en résulter une forte prise de conscience, une démarche vers l’accomplissement d’un état général d’épanouissement.
  • Une rigueur et une discipline de vie naturelle qui s’installe dans la bienveillante écoute de soi. Pour simplifier, c’est une réflexion qui amène à une harmonie physique et mentale, à une harmonie de vos choix en adéquation totale avec vos valeurs et avec ce que vous êtes (sans artifice).

La relation corps esprit, c’est le nerf de la guerre pour trouver un état général de bien-être.

Et la science dans tout ça ?

Même si le questionnement scientifique qui met en avant cette relation étroite ne date pas d’hier, les scientifiques d’aujourd’hui dans les pratiques conventionnelles de médecine se penche sur la question.

Des études ont été menées pour prouver le bien fondé de cette relation.

Il a été mis en avant que les émotions sont des manifestations soit d’un déséquilibre de la physiologie du corps, soit de son harmonie.

Étouffer, se sentir oppressé, être irrité, à fleur de peau, avoir la gorge serrée, l’estomac noué, en perdre le sommeil…

Toutes ces expressions évoquent bien justement l’inter-relation constante entre l’esprit et le corps, et traduisent notre état intérieur du moment, notre état d’être.

Il est donc nécessaire de se connaitre, pour ne pas passer à côté de soi.

Ressentir, écouter, pour se connaitre et prendre soin de soi en se respectant, entièrement, est la clé de l’équilibre, l’assurance d’être bien.

Le piège du mental…

Le mental ce n’est pas l’esprit.
Ce n’est pas lui non plus qui doit avoir la main mise sur le corps.

C’est pourtant l’illusion qu’il peut vous donner.

Le mental est un moteur à pensées.
C’est lui qui vous donne la possibilité de créer des réflexions autour de prise de conscience.

Mais son grand défaut est qu’il ne veut jamais s’arrêter une fois qu’il est lancé.
Il veut garder le contrôle.

Le souci qu’il pose c’est qu’il peut parasiter par des pensées abusives la limpidité de l’esprit et du corps.

Un petit exemple d’un circuit parasite de pensées :

Votre corps exprime une gêne dans votre région thoracique.

Il s’agit en réalité d’un stress qui se répercute sur votre circuit respiratoire et localisé dans cette région, un simple signal pour dire pause.

Mais votre mental n’en reste pas là…

J’ai mal à la poitrine, c’est peut-être en lien avec la douleur ressentie la veille dans le bras. Et c’est vrai que j’ai du mal à respirer, mon cœur s’emballe. C’est que je dois faire de la tachycardie ! Ou pire je peux être sujet à un malaise vasculaire. Après tout, j’ai des antécédents familiaux… etc…

Ça devient une idée persistante et parasitante.
Qui vous éloigne d’un tout petit signal donné par votre corps à votre esprit que votre mental a détourné.
L’écoute profonde de vous-même est altérée.

En soit, le mental n’est pas foncièrement malsain, au contraire.
Simplement, il faut être capable de l’activer quand le moment s’y prête, et surtout prendre conscience qu’il faut parfois le désactiver.

C’est vraiment la clé pour apprendre à se découvrir et être à son écoute.

Des pistes pour trouver l’harmonie corps et esprit ?

La sophrologie est certainement la méthode la plus efficace pour prendre conscience des rouages de votre relation corps et esprit.

Elle permet d’acquérir, suivant le chemin qui vous est proposé, une présence à soi, saine et authentique qui renforce votre équilibre de vie.

Elle vous permet d’aborder votre réalité avec plus de justesse, avec plus de positif, avec plus d’harmonie.

Mais des méthodes qui vous permettent d’acquérir cet équilibre, il y en a d’autres.
On pourra citer par exemple le yoga, le reiki…

Et toutes ces disciplines qui permettent d’accéder à l’épanouissement et à l’harmonie de votre vie cristallise une chose très importante : votre démarche !

Votre démarche est ce qu’il y a de plus important.
Votre démarche permet de travailler et donc d’évoluer sur différents points essentiels de votre être :

  • Elle cristallise vos intentions
  • Elle conditionne vos choix
  • Elle change la physionomie de votre regard sur votre réalité (en mieux)
  • Elle vous motive pour vous découvrir
  • Elle pose une rigueur bienveillante pour soutenir votre désir de vous améliorer
  • Elle créé les conditions, et l’espace d’une écoute profonde de votre être
  • Elle déclenche des prise de conscience qui vous sont bénéfiques
  • Elle stimule des capacité que vous avez oubliées mais qui sont bien présentes
  • Elle re-conditionne vos actes en fonction des valeurs qui vous sont chères
  • Elle permet d’acquérir une hygiène de vie cohérente avec le bien-être auquel vous aspirez
  • Elle vous donne l’entrain pour reformuler et mener de nouveaux projets
  • Et surtout, elle vous offre l’écoute transparente des phénomènes perçus par votre corps et votre esprit

Voilà ce qu’il y a à comprendre sur l’orientation de votre démarche.
Les choses qui s’en suivront seront simples et naturelles.
C’est votre démarche que vous devez cultiver.