Header Image - Votre projet sérénité

Daily Archives

One Article

Comment gérer ses émotions et les convertir positivement ?

comment gérer son-stressComment gérer ses émotions ?

Comment utiliser ses émotions ?

Comment rendre positive une émotion qui nous déstabilise ?

Aujourd’hui, être émotif est perçu comme une faiblesse.
Et pourtant ce sont les émotions qui donne le goût de la vie.

Si vous avez déjà eu la sensation que vos émotions sont un frein à votre productivité, ou qu’elles entravent votre lucidité selon les situations, alors lisez ce qui suit.

Peut-être avez-vous parfois l’impression que vos émotions prennent le dessus
Qu’elles vous envahissent…

Vous en venez même parfois à vous dire qu’elles vous sont nuisibles…

Vous avez probablement pensé qu’il serait bien de pouvoir garder davantage votre sang froid vis-à-vis de certaines situations.
De pouvoir contrôler et gérer vos émotions.
Mais ça ne marche pas comme vous le voudriez…

Dans lignes qui suivent, vous allez comprendre grâce à de petites informations, comment tout ceci fonctionne.

Et en plus de savoir comment ça fonctionne, vous allez avoir entre les mains des indications qui vont vous permettre d’utiliser vos émotions à bon escient.
De façon à ce qu’elles travaillent avec vous, et pas contre vous.

comment gérer ses émotions au travail

Vous allez pouvoir convertir l’énergie qui s’en dégage en des actions qui vous seront utiles et bénéfiques.

Écouter ce qui se vit, traduire ses émotions…

À fleur de peau, émotif, hypersensible, extraverti
Que de mots qui donnent mauvaise presse aux émotions.

Pourquoi ?

Dans une certaine conscience sociale et collective, il s’agit de marques de faiblesse.

Pense-t-on généralement qu’une personne émotive peut faire preuve de sang froid ?

Très simplement, l’émotivité renvoie à des choses très intimes.
Car il n’y a que l’individu qui peut ressentir en lui l’émotion.

Il n’y a que lui qui vivra cette émotion, dans son intensité, dans sa perception la plus intime.

Deux personnes vivant une même situation n’auront pas la même émotion.

Alors dans un monde ou l’uniformité et la performance est de rigueur, il est difficile de parler d’émotions.

On connaît mal les émotions.

C’est difficile d’en parler.

C’est difficile de les regarder en face.

Et on peut même culpabiliser de vivre des émotions

comment gérer ses angoisses

Au final tout l’enjeu repose sur l’écoute et la traduction des émotions.

De quoi parle-t-on concrètement ?

Une émotion c’est quoi ?

Il s’agit d’une réaction soudaine de l’organisme, avec des composantes physiologiques, cognitives et comportementales.

Une émotion intervient en réponse à un stimulus perçu par les sens.

La conscience traduit la perception de l’expérience en y ajoutant une charge émotionnelle.

Il existe quatre émotions de bases :

  • La joie
  • La colère
  • La tristesse
  • La peur

À quoi peuvent-elles bien servir ?

Elles conditionnent vos actions, en donnant des indications indispensables.

Par exemple, quatre situations pour quatre émotions basiques :

  1. Je traverse la rue, à cet instant une voiture arrive à vive allure… Je sens un palpitant, j’ai chaud… J’ai peur. La peur est la réponse spontanée à la sensation de danger.
  2. Je suis en désaccord avec une personne. Elle m’attaque verbalement. J’ai chaud, je monte en pression, je suis énervé. La colère va me donner le courage de répondre à cette personne pour ne pas me laisser faire.
  3. Je me sépare de ma copine ou de mon copain. Je suis malade. J’ai une peine de cœur. Je pleurs. Je suis noué quand je pense à elle ou à lui. Je suis triste. La tristesse donne un temps de recueillement pour repartir de plus belle, pour rebondir.
  4. Je passe un moment convivial avec mes amis. Je ris, je fais des grimaces, je bouge, je suis énergique et j’ai chaud. La joie permet spontanément de partager tout le positif de votre énergie.

comment gérer sa colère

Une question essentielle pour faire de ses émotions une force :

Pourquoi réprimer ses émotions ? Ça ne sert à rien !

Il n’y a aucun intérêt à réprimer ses émotions.
Tout au contraire, pour en faire une force, il faut les accepter.

Accepter ses émotions, c’est accepter ce que vous vivez.

Bien sûr, il y a des expériences qui peuvent être difficile à vivre.
Et qui peuvent être mal perçues.

Ce sont les émotions qui donnent les indications de vos perceptions.

Mais c’est votre regard sur l’émotion que vous êtes en train de vivre qui peut vous trahir.

C’est mal de ressentir de la colère vis-à-vis de cette situation…

« C’est mal », c’est l’interprétation de votre émotion, que fait votre mental.

Le truc, c’est simplement de constater ce que vous vivez.

Tiens ? Il se passe ça ? Je ressens ça… OK !

Naturellement, sans forcer et par spontanéité, vous allez réagir comme il faut à la situation.
C’est aussi simple que ça.

Et maintenant ? L’étape de la conversion ! Une question de choix.

Quel que soit son type, l’émotion génère de l’énergie.
La preuve en est tout les ressentis corporels qui leur sont associés.

C’est dans cette énergie qu’il faut puiser pour rendre vos actions efficaces.

Il est bon de ne pas réagir « au quart de tour ».
Il est bon de prendre quelques secondes pour écouter et accepter ce qu’il se vit.

Ça permet d’identifier quelle est la nature de votre émotion.
Et ça permet d’être attentif à vos ressentis, à votre corps et votre esprit.

C’est une une vision des choses qui s’associe à cette écoute de soi.

Cette écoute met entre parenthèse tout jugement et toute interprétation.

comment gérer ses émotions amour

Cette situation me déplaît et me met en colère.
OK !
Je respire un peu et je mets à profit toute l’énergie de ma colère.
La chaleur, la mobilisation de mes muscles, l’activation de mes sens poussée par 
l’adrénaline.
La seule chose est que je change d’objectif.
Je détourne mon attention du négatif, en une activité, une pensées, un acte, positif.

Les émotions sont une richesse importante.
Pouvoir les utiliser implique une connaissance de soi.

Par ça, il faut comprendre que l’important c’est de briser les aprioris qu’on peut avoir de nous-même.

C’est pouvoir laisser place à la surprise.

C’est voir rejaillir l’être spontané que vous êtes, avec les valeurs fondamentales qui le constituent.

Les émotions sont simplement le reflets de ce que vous êtes.
Un être sensible et émotif qui n’est finalement que humain, et pas machine

Ensuite, le secret c’est savoir sur quoi je porte mon attention :

  • Sur ce qu’il y a de naturel ?
  • Sur ce qu’il y a de beau ?
  • Sur ce qu’il y a de positif ?
  • Sur ce que je ressens ?
  • Sur les moments qui me rendent joyeux ?

Ou au contraire :

  • Sur comment je résous le problème ?
  • Sur le pourquoi je suis comme ça et pas autrement ?
  • Sur cette situation qui me rend mal à l’aise ?

C’est un choix à faire.

Les émotions vous rappellent ce que vous êtes.
Elles vous rappellent quels choix vous devez faire.
Elles vous sont utiles pour vivre.
Et vous pouvez alors les utiliser, et surtout les transformer à votre avantage.